Microsite des Trois R

Soin et procédures

Évaluation du bien-être

Évaluation du bien-être

L’évaluation du bien-être animal est partie intégrante de la mise en œuvre de solutions de raffinement. Des renseignements concernant l’évaluation du bien-être peuvent être obtenus à partir des mesures suivantes :

  • les données de gestion courante des colonies — comme la longévité, le taux de croissance, la prédisposition aux maladies, la reproduction et les soins de la progéniture, la cicatrisation des plaies, l'apparence de la robe et du corps, les traits physiques et la posture
  • l’évaluation comportementale structurée de la gamme de comportements des animaux et de leur emploi du temps (notamment pour les activités suivantes : le toilettage, le sommeil, le jeu, les comportements sociaux, les expressions faciales et la vocalisation); pour ce faire, il faut comprendre ce qu’est un comportement normal pour l'espèce ainsi que pour l'animal observé
  • les données des paramètres physiologiques de l'exploration instrumentale — comme le rythme cardiaque, la pression artérielle, la température corporelle, les taux sériques des hormones de stress (p. ex. le cortisol) et les fonctions immunologiques comme les taux de prolifération des lymphocytes et la suppression de l'activité des lymphocytes

L'utilisation de feuilles de pointage pour évaluer l'état et le comportement de l'animal lors d'un projet fournit une base objective pour la prise de décisions concernant les points limites. Les feuilles d’observation permettent de s’assurer que des observations précises ne sont pas omises et d’améliorer le sens de l'observation, notamment auprès des animaux d'expérimentation de petite taille. Cependant, comme les feuilles d'observation ne traitent pas de toutes les anomalies ou de tous les types d'observations, elles ne peuvent pas remplacer un examen complet de l'animal.

Évaluation du bien-être chez les poissons

L’évaluation du bien-être des poissons représente un défi parce que leurs réactions aux conditions défavorables ne sont pas toujours observables. De plus, leur milieu d’hébergement impose d'importantes limites à l'observation. Parmi les caractéristiques propres à l'évaluation du bien-être des poissons, notons :

  • la prise de poids ou le taux de croissance — une prise de poids à un rythme plus lent que la normale peut être un indicateur plus sensible du bien-être que l'amaigrissement
  • les paramètres environnementaux — un manque d'attention aux critères environnementaux (comme la température et la qualité de l'eau) peut précipiter une anorexie physiologique normale
  • le comportement d'alimentation — un changement dans l’activité alimentaire ou de la consommation alimentaire dans l'unité expérimentale (le bassin) est un indicateur plus sensible et plus immédiat d'anomalies environnementales ou de santé que des variations du poids corporel

Cette section s'inspire du National Centre for the Replacement, Refinement and Reduction of Animals in Research (NC3Rs) et des lignes directrices du CCPA.

Liens rapides