Sélection de l’espèce et du modèle animal

Sélection de l’espèce et du modèle animal

La sélection de l’espèce et du modèle animal peut contribuer à la réduction, puisque le modèle peut réduire la variation lors de l'expérimentation et le nombre d'animaux requis.

Les facteurs qui contribuent à la sélection de l’espèce et du modèle animal comprennent les objectifs scientifiques, la disponibilité, les exigences réglementaires et les préoccupations du public. Dans certains cas, le modèle généralement utilisé dans le domaine doit être sélectionné et l’examen de ce choix laisse peu de marge de manœuvre.

Cependant, une nouvelle recherche documentaire devrait toujours être effectuée dans les buts suivants :

  1. Déterminer ou confirmer l’espèce et le modèle animal qui conviennent le mieux aux objectifs scientifiques
  2. Obtenir les renseignements les plus récents dans le domaine des Trois R selon les espèces et les procédures choisies

Réduction et sélection de l’espèce animale

  • Utiliser les espèces les plus appropriées ou les mieux caractérisées pour améliorer la qualité des données recueillies et pour éviter de devoir répéter l'étude
  • Utiliser des études pilotes pour démontrer que l'espèce proposée est appropriée aux fins scientifiques
  • Utiliser des animaux de plus grande taille lorsque cela permet de réduire le nombre total d'animaux qui devront être utilisés pour obtenir suffisamment de sang et de tissus
  • Utiliser des espèces qui ont des portées plus nombreuses lorsque cela permet de réduire le nombre d'animaux utilisés dans la mesure où le petit ou le nouveau-né représente l'unité expérimentale

Réduction et sélection du modèle animal

  • Utiliser des souches isogéniques ou génétiquement identiques (souche endogame ou première génération hybride) pour une variation expérimentale moindre que celle obtenue par l'utilisation de souches exogames
  • S’assurer que le modèle a été validé et permet de répondre aux objectifs de la recherche ou de fournir une valeur prédicative pour un point limite d'intérêt
  • S’assurer que le modèle a fait l'objet d'une caractérisation complète, de sorte que tous les aspects du cycle de vie de l'animal et leur incidence potentielle sur l'expérimentation sont définis (p. ex. pour s'assurer que l'animal vivra suffisamment longtemps pour compléter l'expérimentation ou pour connaître si la croissance rapide d'un jeune animal est appropriée comme modèle pour simuler une maladie chez l'adulte humain)
  • S’assurer que le modèle est constamment amélioré afin de réduire la variabilité et d'augmenter la valeur prédictive des données obtenues

Cette section s’inspire du site Web du National Centre for the Replacement, Refinement and Reduction of Animals in Research (NC3Rs).

Liens rapides

Publications