Banques de tissus

Un certain nombre de stratégies de partage des échantillons recueillis peuvent contribuer à la réduction du nombre d'animaux utilisés à des fins scientifiques.

Les établissements et les laboratoires peuvent coordonner leur utilisation d'animaux au moyen d'alertes informant les chercheurs à propos des animaux disponibles et des dates d’euthanasie prévues afin de recueillir les tissus. Par exemple, si un chercheur prévoit mener une étude sur le foie perfusé, il est possible que d'autres chercheurs puissent utiliser un rein, un échantillon de tissu cérébral, du sérum ou d'autres parties d'un même animal.

La mise en banque des échantillons tissulaires et sanguins prélevés sur des animaux euthanasiés, en vue d'une utilisation future, permet d'éviter un sacrifice inutile d'animaux.

Cryoconservation

Cryoconservation

La cryoconservation est un procédé qui consiste à utiliser un froid intense pour congeler des cellules ou des tissus afin de s'assurer que la viabilité du matériel est maintenue. Ce procédé peut être employé pour l'archivage de matériel génétique provenant de lignées animales qui ne sont pas utilisées au moment présent, ce qui évite le maintien inutile de colonies d'élevage et la production excédentaire d'animaux qui en est issue. La cryoconservation peut être particulièrement utile pour le maintien de souches d'animaux modifiés par génie génétique.

Liens rapides

Publications