Méthode d’essai classique :

Étude de toxicité pour la reproduction sur deux générations (OCDE : Ligne directrice 416)

Méthodes de rechange pour les essais :

Titre et description :

Microsomal Aromatase Assays
[essai sur l’aromatase microsomale]
(utilisé en conjonction avec un essai in vivo chez le mâle en état de puberté, Pubertal Male Assay, ou avec un essai in vivo chez le mâle adulte, Adult Male Assay)

L’essai sur l’aromatase microsomale placentaire humaine et celui sur l’aromatase microsomale recombinée humaine sont des essais in vitro utilisés pour mesurer la quantité d’aromatase ainsi que l’inhibition de l’activité de l’aromatase. L’aromatase est une enzyme du groupe Cytochrome P450 qui permet de convertir les androgènes en œstrogènes pendant la stéroïdogenèse. Des changements dans la quantité d’aromatase présente ou dans son activité catalytique modifient les niveaux d’œstrogènes dans les tissus et perturbe l’action hormonale des œstrogènes. L’inhibition de l’aromatase modifie l’activité catalytique de cette enzyme, ce qui entraîne une diminution rapide des niveaux d’œstrogènes.

Validation :

É.-U. : validée par l’EPA pour l’identification des produits chimiques qui agissent en tant qu’inhibiteurs d’aromatase (2007)

Statut réglementaire :

É.-U. : Le Endocrine Disruptor Screening and Testing Advisory Committee (EDSTAC) a recommandé auprès de l’EPA la prise en considération de l’utilisation de ces essais pour former l’ensemble des essais de niveau I requis lors de l’analyse préliminaire effectuée dans le cadre de l’Endocrine Disruptor Screening Program (EDSP) (2007).

Incidence, possible ou réelle, sur l’utilisation d’animaux d’expérimentation :

Réduction

Références :
Dernière révision :
mai 2012