Méthode d’essai classique :

Effet irritant ou corrosif aigu sur la peau (essai in vivo de corrosion cutanée chez le lapin) (OCDE : Ligne directrice 404)

Méthodes de rechange pour les essais :

Titre et description :

Corrositex ®

La corrosion désigne la survenue de lésions cutanées irréversibles, et plus précisément d’une nécrose visible à travers l’épiderme et dans le derme. La méthode de tube d’essai Corrositex est conçue pour que la réaction à une matière corrosive soit semblable à celle obtenue lors d'un essai in situ sur une peau d'animal. Le modèle créé se compose d'une membrane cellulaire synthétique (biobarrière) et d'un système de détection chimique (Chemical Detection System, CDS). La substance à l'essai est appliquée sur la biobarrière. La corrosivité est déterminée selon le temps nécessaire pour que la substance pénètre la biobarrière, mesurée par le changement de couleur de la solution indicatrice du système de détection chimique. Ce temps est comparé aux temps de référence indiqués dans le système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) établi par les Nations Unies afin de déterminer la corrosivité et la non corrosivité.

Validation :

UE : validation de la méthode d'essai approuvé par l'ECVAM pour les essais visant des substances acides ou basiques, ainsi que leurs dérivés (2000)

É.-U. : la validation de Corrositex® est approuvé par l'ICCVAM; ce test est suffisant pour évaluer la corrosivité et la non corrosivité des acides et de leurs dérivés, ainsi que des bases. Pour d'autres produits chimiques, ou d'autres classes de produits chimiques, Corrositex est une méthode d'essai validée pour une utilisation dans le cadre d'une stratégie d'évaluation fondée sur des essais gradués (1999)

Statut réglementaire :

OCDE : Ligne directrice 435 (2006)

É.-U. : acceptée comme méthode de rechange d'une procédure décrite dans les règlements américains (DOT-SP 10904, U.S. Department of Transportation [DOT] Hazardous Materials Regulations) du département des transports concernant la classification des groupes d'emballage de substances corrosives (1999)

Incidence, possible ou réelle, sur l’utilisation d’animaux d’expérimentation :

Remplacement
(pour l'étude des acides et des bases)

OU

Réduction
(les substances, autres que des acides et des bases, qui sont identifiées comme corrosives n'avanceront pas à l'étape des essais chez les animaux)

Références :
Dernière révision :
mai 2012