Sérum de veau fœtal

Fetal Bovine Serum

Le sérum animal est couramment ajouté au milieu de culture comme source de nutriments et de facteurs de croissance.

La source de sérum privilégiée pour la culture cellulaire est le fœtus de veau. Le sérum de veau fœtal (SVF) est préparé à partir de sang prélevé de fœtus enlevés chez les vaches qui, au moment de l'abattage, sont gestantes. Le fœtus de veau est enlevé lors de l'éviscération et le sang est prélevé par ponction cardiaque sans anesthésie.

Cependant, il existe maintenant des preuves de la sensibilité du fœtus à la douleur ainsi que de la résistance à l'anoxie chez les fœtus mammaliens. De plus, même s'il a été démontré que de faibles niveaux d'oxygène dans le sang in utero provoquent une perte de conscience, il existe de nouvelles données concernant le renversement de cette suppression de la conscience lors d'une exposition à l'air. Par conséquent, il est possible qu'une extraction du fœtus de l’utérus maternel suivie d'un gonflement des poumons expose le fœtus à ressentir une douleur pendant le prélèvement du sang par ponction cardiaque.

L'utilisation du sérum présente certains inconvénients techniques comme, par exemple, la nature non définie du sérum, la variation de la composition d'un lot à l'autre et le risque de contamination.

Parmi les solutions pour éviter que les fœtus de veaux n’éprouvent de la douleur ou de la détresse, notons :

  • remplacer le SVF par un milieu synthétique
  • pendant le prélèvement de sang, veiller à empêcher les poumons du veau de se remplir d’air pour prendre une respiration, ce qui correspondrait à un état de conscience (raffinement)

Cette section s'inspire du site Web Focus on Alternatives.

Liens rapides